Accueil > Ecrire > Les conseils d'Alixe >

|   Poster sur Internet >>

Ecrire une histoire

Haut de page

Donner envie de vous lire

Soignez le titre et le résumé de votre histoire

La plupart des lecteurs décident de cliquer sur une histoire à la lecture du titre et du résumé. Ces derniers doivent refléter ce que vous désirez mettre dans votre récit.

Jetez un coup d'oeil à l'analyse humoristique et pertinente de Zakath Nath des titres et résumés pour les Potterfictions.

Aérez votre présentation

N'oubliez pas qu'on lit à l'écran, alors évitez les gros pavés, cela décourage les meilleures volontés. Je vous conseille de changer de paragraphe toutes les quatre à cinq lignes.

Sautez aussi une ligne entre chaque paragraphe. Attention, certains sites le font pour vous et vos lignes de séparation s'ajoutent aux espaces prévus entre chaque paragraphe, ce qui rend le texte trop aéré.

En règle générale, n'oubliez jamais de jeter un coup d'oeil à votre chapitre mis en ligne. Il est trop bête de perdre des lecteurs car la mise en page est ratée. Ceux qui viennent vous lire méritent que vous passiez un peu de temps à leur ménager une page agréable à déchiffrer.

Respectez les règles de typographie

Ça vous ennuie de mettres des points à la fin de vos phrase, ou d'écrire un dialogue dans les règles de l'art ? Eh bien ça ennuie vos lecteurs de changer leurs habitudes. Normalement, les phrases commencent par une majuscule et se terminent par un point, ce qui rythme la lecture. Les dialogues sont indiqués par des guillemets ou des tirets et des verbes de parole indiquent qui est en train de parler.

Faire autrement n'est pas apprécié des lecteurs qui doivent faire un effort supplémentaire pour comprendre l'articulation du récit.

De même, ne mettez pas votre texte / vos dialogue en gras ou en italiques. C'est déconcertant, car on associe un ton particulier (une accentuation) à ces façons d'écrire.

Si vous ne connaissez pas les règles de typographie de base, prennez un livre dans votre bibliothèque, ils sont généralement correctement écrits de ce point de vue.

Voir les petits conseils de base et Quelques rappels généraux sur les règles de ponctuation

Haut de page

Et surtout... soignez votre orthographe

On ne le dira jamais assez. Neuf lecteurs sur dix laisseront tomber s'ils voient trois fautes par ligne. Vous DEVEZ vous relire. Vous DEVEZ vous faire relire si vous n'êtes pas sûrs de vous. Se dire que ce n'est pas grave et laisser des fautes est un manque de respect pour vos lecteurs. Beaucoup en tireront les conséquences logiques : vous ne méritez pas qu'on perde du temps à vous lire, et encore moins à vous commenter.

Le minimum est de corriger les fautes que le correcteur d'orthographe WORD vous indique. Pas de aps à la place des pas par exemple. C'est pas possible de le laisser passer, on vous les souligne en rouge !

En plus, sur la plupart des sites de publication, des service de relecture sont mis à votre disposition. (voir sur fanfiction.net)

Voir les fautes courantes à éviter et Obtenir les services d'un relecteur

Le contenu de votre histoire

Histoire originale

Si vous écrivez une histoire originale, vous avez toute liberté pour en définir la trame. Trouver une idée originale n'est pas évident, vu tout ce qui est déjà paru les derniers siècles. Ce sera donc votre style ou votre sensibilité qui fera la différence.

Sachez que si vous vous inspirez d'une histoire que vous avez lu ou vu en film, vous devez indiquer la source de votre inspiration sous peine d'être accusé de plagiat. Et vous n'écrirez plus une oeuvre originale, mais une fanfiction (ce qui est très bien aussi !)

Fanfiction

Là encore, difficile de se démarquer quand on écrit sur une oeuvre plébiscité. Mais ce n'est pas une raison de se décourager.

Si vous choissisez d'écrire dans la catégorie Harry Potter, Alana chantelune a fait pour vous la typologie des potterfiction. N'hésitez pas à aller lire ses conseils, ils vous aideront à faire le point sur les spécificités du récit que vous avez choisi et à faire le tour des détails à ne pas négliger.

Eviter de paraphraser le livre qui vous sert de base.

La plupart de vos lecteurs auront lu le livre en question, alors pensez à faire des ellipses quand vous évoquez ce sur tout le monde connait déjà par coeur.

Exemple dans une Potterfiction :

Ne passez pas trois page à expliquer le système des maisons à Poudlard. A moins de rendre le récit humoristique ou en profiter pour donner votre opinion sur le système, faites le plus court possible :

James s'installa sur la banquette en face de Lily et lui expliqua le système des maisons et des préfets. A l'air concentré de la jeune fille, il se dit que cela ne l'étonnerait pas qu'elle devienne préfète quand elle parviendrait en cinquième année. Ensuite, il lui raconta les pires histoires de fantômes qu'il avait entendu de la bouche de ses cousins plus âgés. Lily parut assez effrayée. Elle n'ira sûrement pas Gryffondor ! pensa malicieusement le jeune garçon.

Voilà, Lily est au courant et on n'a pas répété l'évidence.

De même, n'imposez pas à vos lecteurs une longue liste d'élèves appelés par le Choixpeau, sauf si vous vous servez de la scène pour présenter de nouveaux élèves qui tiendront une place importante dans votre histoire.

Vous contaterez que J.K. Rowling elle-même a évité faire revivre la scène à Harry chaque année :

Par pitié, triez les noms par ordre alphabétique !

Ne vous trompez pas dans les détails

Vos lecteurs ont lu l'oeuvre sur laquelle vous vous vous appuyez. Il remarqueront forcément vos erreurs et approximations. Vérifiez donc bien l'enchainement des actions, les noms des personnages et les détails que que l'on sait sur leur vie.

Le mieux est d'écrire avec l'histoire originale à portée de main (voire de la relire en entier avant de commencer à écrire. Des recherches sur Internet peuvent également vous aider. Tous les livres connus ont des sites qui leur sont consacrés. Pensez à Wikipédia, pour commencer !

Pour les Potterfiction, aidez-vous de l'incontournable site l'Encyclopédie HP pour ne pas faire d'erreur sur les chronologies, le régime des dragons ou les règles du Quidditch. Les fans connaissent les livres par coeur, ils remarqueront si vous vous trompez sur la maison d'un élève ou si vous écorchez le nom d'un artefact magique. Les rubriques qui y sont développées.... Ici sur ce site, vous trouverez également Les élèves de Poudlard classés par années d'étude

Haut de page

Les règles de base

Enrichissez votre texte de détails réalistes

Pour les petits détails qui donnent une profondeur à un récit, visitez les liens proposés par le site www.lexilogos.com : ils vous permettrons de vous documenter pour donner à vos écrits un décor réaliste : pleines lunes aux bonnes dates, répliques en russe qui veulent dire quelque chose etc. (voir la liste de liens)

Pour décrire les vêtements dans les histoires dans le passé : site sur les costumes.

Pas de commentaires personnels au beau milieu du texte.

Si vous avez envie de partager un bon mot ou votre amusement, faites une note de bas de page. Un aparté de votre part déconcentre le lecteur et le fait sortir du texte, ce qu'il n'apprécie pas forcément.

Evitez notemment le (Dsl, je sais pas comment ça s'écrit !!! LOL). Vos lecteurs risquent de penser qu'il méritent que vous preniez la peine de chercher dans un dictionnaire, et ils auront raison !

Les clichés

C'est un cliché de dire qu'il faut éviter les clichés mais... cela vient en tête de ce que les lecteurs n'aiment pas trop retrouver dans les histoires. Et pour cause : le cliché est une expression, un concept, une idée que l'on retrouve partout et qui lasse, à force d'être lu.

Je vous rassure, quelques lieux communs ne condamnent pas irrémédiablement votre histoire, mais évitez quand même d'en coller un par paragraphe. Par ailleurs, si vous avez un bon style et des idées originales, vous pouvez vous permettre de traiter des idées que d'autres ont déjà utilisées. Votre talent fera la différence.

Cas particulier du monde de la fanfiction : tout le monde lit un peu les mêmes fics, et les lecteurs ont vite l'impression de relire toujours les même choses. Alors, évitez de vous inspirer de la situation super cool que vous avez lue dans une fic... vous courez au cliché. Tant qu'à imiter un style, imitez Proust, là vous êtes tranquille, personne ne connaît :-)

En savoir plus sur les clichés et trouver une petite liste des clichés en vogue en ce moment dans les potterfiction.

Restez dans le domaine du vraisemblable

Pour que le lecteur puisse s'immerger dans votre histoire, restez vraisemblable. Même la magie est soumise à des règles. On ne peut faire n'importe quoi ! (sauf dans les délires et les parodies). N'abusez donc pas des coups de théâtre, des hasards improbables ou des héros surdoués. Un ou deux ça passe... après ça lasse.

Restez vraisemblable également en ce qui concerne la psychologie des personnages. Opter pour un récit d'action et aventure ne vous dispense pas d'approfondir un minimum vos personnages. Le lecteur s'identifiera plus facilement à eux et l’histoire n’en sera que plus crédible

Haut de page
|   Poster sur Internet >>

A lire également...

Date de modification de la page : 25/04/2012

Vous pouvez utiliser ce site pour votre usage personnel autant que vous le désirez, mais je vous remercie de ne pas le publier en tout ou partie sous votre nom. Si vous citez des extraits, veillez à bien reprendre les références qui s'y rattachent.